Techniques de préparation du sperme pour la procréation assistée

Techniques de préparation du sperme pour la procréation assistée

Il existe différentes techniques de préparation du sperme à des fins reproductives. L’objectif de ces techniques est l’enrichissement de l’échantillon avec le plus grand nombre de spermatozoïdes mobiles et fonctionnels. Un échantillon de sperme est considéré comme bon (que ce soit pour l’insémination pour la FIV) quand il contient un total supérieur à 1×10^6 spermatozoïdes avec plus de 85% de formes mobiles et progressives (concentration finale de 20×10^6 spermatozoïdes /ml dans 50 microlitres).

Dans ce processus d’habilitation, le sperme et le liquide séminal, en outre, seront élimés avec les substances toxiques ou bioactives dommageables pour les spermatozoïdes, principalement par le stress oxydatif.

Les prostaglandines trouvés en faible concentration dans le sperme, et qui pourraient causer des douleurs utérines chez les femmes seront également éliminés.

Simple lavage

Il s’agit de retirer le liquide séminal et de concentrer les spermatozoïdes dans un petit volume grâce à la centrifugation de l’échantillon séminal. Avec cette technique, on obtient une concentration des spermatozoïdes mais on n’obtient aucune sélection. Dans tous les cas, on ne réalise pas ce type de concentration seul, mais qu’en cas de grave oligozoospermie, criptozoospermie ou biopsie testiculaire.

Swim-up

On ajoute à l’échantillon séminal le milieu de culture spécifique pour les spermatozoïdes qui est ensuite centrifugé à 400 g pendant 10 minutes.. De cette façon, Toutes les cellules contenues dans le sperme, y compris les spermatozoïdes, iront dans le fond du tube, formant ainsi un précipité ou pellet. Ensuite le tube est décanté en retirant le contenu et en laissant seulement ce pellet. On ajoute de 0.5 à 1 ml de terrain de culture, En prenant bien soin de ne pas éliminer le précipité et on le conserve pendant 45 minutes dans un incubateur à 37 ° C, avec 5 % de CO2. Les spermatozoïdes avec la meilleure mobilité remonteront en nageant du pellet à la superficie du milieu durant ce temps. En retirant la surface nageant après 45 minutes, on obtient une solution riche de spermatozoïdes hautement mobiles.

Cette technique est largement utilisée dans les laboratoires de FIV, surtout dans les cas de normozoospermie puisque les concentrations Peuvent atteindre plus de 90% de spermatozoïdes mobiles progressifs, un moyen simple d’obtenir des spermatozoïdes pour la reproduction.

Gradient de densité

Cette méthode consiste à faire tourner l’échantillon de sperme Pour le faire passer à travers un colloïde sous forme de gradient de densité Continue ou discontinue (45 %, 60 % et 90 % de la masse volumique). Percoll peut être utilisé pour sa réalisation, qui est entourée par des particules de silice de polyvinylpyrrolidone, cependant, de nos jours d’autres colloïdes comme PureSperm ou SpermGrad sont utilisés puisque, à la différence du Percoll, ils sont purifiés et exemptes d’endotoxines.

Une fois que le gradient est dans le tube, l’échantillon de sperme se dépose sur le dessus de cette colonne de gradient et est soumis à une centrifugation. Toutes les cellules descendent grâce à la centrifugation, traversant ainsi les différentes couches de densité, Mais les spermatozoïdes avec une meilleure mobilité et morphologie seront en mesure d’aller au fond du tube plus rapidement, tandis que les spermatozoïdes fixes ou lents seront retenus dans les couches superficielles. Il est important de relever dans cette technique que la fraction d’intérêt est celle qui reste au fond du tube, celle avec la densité la plus élevée, du fait qu’elle est où se trouvent les spermatozoïdes avec la meilleure mobilité et morphologie.

Cette méthode est utilisée principalement dans les cas de teratospermie, classique, et dans les échantillons ayant une abondance de cellules et déchets, elle offre de nombreux avantages, grâce à la récupération d’une grande quantité de spermatozoïdes ayant une bonne mobilité et une morphologie normale.

Diseño web: Limón Publicidad