Insémination artificielle

Insémination artificielle

L’insémination artificielle est une méthode de procréation assistée qui consiste en le dépôt de sperme de façon non naturelle dans la femme à l’aide d’instruments spécialisés et en utilisant des techniques qui remplacent la copulation, dans l’utérus, le col de l’utérus ou les trompes, afin d’obtenir une grossesse.

Dans l’insémination artificielle il y a deux possibilités: L’insémination artificielle homologue (IAH) qui est réalisée en introduisant le sperme du mari, une fois traitée adéquatement dans le laboratoire, dans le vagin de la patiente. Et l’insémination artificielle hétérologue (IAD) est réalisée en présentant le sperme d’un donneur, préalablement choisi, dans le vagin de la patiente.

Indications:
L’indication de l’insémination avec le sperme du couple (IAH), peut être pour des raisons différentes:
1. Échecs pour obtenir une gestation a moyen de coïts dirigés.
2. Altération de l’ovulation.
3. Interaction anormale entre le spermatozoïde et le mucus cervical.
4. Diminution du nombre ou de la mobilité des spermatozoides ou une augmentation des anomalies dans les spermatozoïdes.
5. Difficulté de pénétration des spermatozoïdes dans la cavité utérine.
6. Altération de l’éjaculation.
7. Stérilité d’origine inconnue.

En cas de l’utilisation du sperme de donneur (IAD), l’indication peut être :
1. Azoospermie sécrétoire (absence de spermatozoïdes dans le testicule).
2. Mauvaise qualité séminale qui ne permet pas IAH (haut nombre de spermatozoïdes immobiles, anormaux ou morts) et que le couple n’ait pas eu de succès avec d´autres tentatives ou qui ne veut effectuer une FIV.
3. Altérations chromosomiques ou génétiques du couple.

Procédure:
Préalablement à la réalisation d’une insémination sois, avec sperm de mari ou de donneur, la stimulation du cycle est nécessaire par l’induction de la même avec des hormones (FSH et/ou HMG). Au moment où on considère que le cycle est bon, c’est-à-dire, qu’il y a un nombre suffisant de follicules en état periovulatoire l’administration de la hCG sera indiquée pour que l’ovulation se déchaîne. On peut faire un ou deux inséminations par cycle selon ses caractéristiques personnelles et ceux du cycle.
Au cas où on développe plus de quatre follicules en état periovulatoire, le cycle sera annulé devant le risque élevé de grossesse multiple.
Avec l’insémination on arrive à placer les spermatozoïdes de meilleure qualité qui existent dans le sperme (par la concentration et la qualification qui est effectuée dans le laboratoire) à l’intérieur de l’utérus, une fois qu’on est passé le cervix, juste à côté des tubes. De la même manière, en induisant l’ovulation, on obtient généralement plus d’un ovocyte (selon la pathologie notre intérêt peut être la réalisation d’un seul ovocyte), et par conséquent on met toutes les conditions pour que la fécondation se produise de manière naturelle dans le corps de la femme.
L´avantages de l’insémination artificielle est qu´il s´agit d´un processus minimalement envahissant, avec un compromis émotionnel faible et absolument indolore puisqu’il est effectué avec un cathéter flexible et mince.
Généralement après l’insémination on indique un traitement avec la progestérone pour favoriser le développement précoce de la possible gestation.

Les possibilities de success:
Le pourcentage de grossesse dans la littérature scientifique dépend des indications pour lesquelles il est indiqué, mais en général dans les cas d’insémination avec le sperm du mari, les données publiées oscillent entre 4% et 14% par chaque cycle qui est essayé, le statistique de notre centre est 20% de grossesses par patient et cycle, bien qu’il change beaucoup en fonction de l’indication médicale.
Dans les cas d’insémination avec le sperm du donneur (IAH), les données sont beaucoup plus favorables avec des résultats dans la littérature de 20% à 40% par cycle.

Diseño web: Limón Publicidad